Fin de Ramadan 2020 à Al Quds

RÉSERVER

Descriptif du voyage

Découvrez la Palestine autrement !
Passez la fin Ramadan 2020 à Jérusalem (Beit Al Makdes), en traversant les terres dont des milliers de prophètes ont mis les pieds.
Plongez dans les histoires racontées par le Saint Coran à travers les visites en Palestine et la Jordanie.
Circuit : Vol allée - Tel Aviv - Al Quds - Bethlehem - Hebron Al Khalil – Jericho - Ramallah - Nablouse - Jaffa - Tel Aviv - Vol retour

Résumé du voyage

- 11 nuits à Al Quds en 4* à proximité de la vielle ville d'Al Quds en demi-pension
- Attention : chambres triples sont réservées aux membres de la même famille car il s'agit de la chambre double avec un lit d'appoint

Catégorie du voyage


Avis des internautes

Dates de départ

Mai 2020
Mai 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
    1 Mai2 Mai3 Mai
4 Mai5 Mai6 Mai7 Mai8 Mai9 Mai10 Mai
11 Mai12 Mai13 Mai
1790 EUR
14 Mai15 Mai16 Mai17 Mai
18 Mai19 Mai20 Mai21 Mai22 Mai23 Mai24 Mai
25 Mai26 Mai27 Mai28 Mai29 Mai30 Mai31 Mai
RÉSERVER

National Hotel (Al Qods)

Holyland Jerusalem

Départs disponibles

DeDépartRetourVol avec
Paris13/05/202024/05/2020Lufthansa1790 EUR
Single2390 EURBonne disponibilitéRÉSERVER
Double1850 EURBonne disponibilitéRÉSERVER
Triple1790 EURBonne disponibilitéRÉSERVER
Tarif Bébé (-2 ans) * : 250 EUR
Réduction enfant avec lit (-12 ans) * : 100 EUR

SERVICES INCLUS

Transferts Aéroports/Hôtels

Visites culturelles

Guide Francophone

Circuits en Bus climatisés

Vols

Hébergement

Les repas

SERVICES NON INCLUS

Visa pour la Palestine pour les passeports non-européens (30 EUR)

L’excès de bagages

Les dépenses personnelles

Assurance Annulation

Assurances Assistance Rapatriement

- Les visites adaptées aux musulmans en Palestine et Jordanie avec un guide francophone très expérimenté
- Maximum du temps de votre séjour à Jérusalem et en Palestine

ATTENTION :
- L'assurance est très recommandée
- Séjour en Palestine avec un accompagnateur francophone
- Les pourboires aux chauffeurs et aux guides en Palestine : dans ces pays, il est de coutume (obligatoire) de donner en fin de circuit un pourboire aux chauffeurs et aux guides.
- Nous visitons des mosquées, des écoles ou parfois des camps de réfugiés prévoyez un budget pour faire des Sadakat (demandez à votre entourage avant de partir).
NB : Nous ne pouvons en aucun cas garantir l’entrée en Territoires Palestiniens occupés et nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de refus à une personne particulière.

Jour 1 : France - Tel Aviv - Al Quds
Vol vers Tel Aviv.
Dès votre arrivée à l'aéroport de Tel Aviv, accueil et transfert à votre hôtel à Jerusalem où le reste de la soirée est libre.

Iftar et nuit à Al Quds
Jour 2 : Al Quds - temps libre
Après le petit déjeuner, la journée libre afin de profiter de la vielle ville d'Al Quds et les prières à Al Aqsa.

Iftar et nuit à Al Quds
Jour 3 : Al Quds - Bethléem - Hébron «Al Khalil» - Al Quds
Avant le lever de soleil, départ vers la mosquée Al Aqsa pour prière de fejr.
Retour à l'hôtel pour le petit déjeuner.
Après le petit déjeuner, nous continuerons notre visite à Jérusalem en allant sur le Mont des Oliviers. Le plus haut sommet, at-Tur, s'élève à 818 mètres et offre non seulement une vue splendide sur la vieille ville, mais occupe aussi une place importante dans l'histoire des trois religions monothéistes.

Visite du tombeau de Salman Al Farisi, compagnon du Calife Omar Ben Al Khatab. Ensemble, ils ont atteint Al-Qods en 638.

Visite du tombeau de Raba'a Adwieh. Elle a été danseuse et chanteuse au cours de la période abbasside. Une fois qu'elle a quitté le monde du spectacle et a consacré sa vie à l'Islam. Aujourd'hui, elle est l'une des femmes les plus célèbres de l'Islam.

Passage devant la porte de l'église de l'Ascension. Sur la route visite de Jardin Jetchemanie ou le prophète Issa a été arrêté.

Visite de Jabal Omar (Al moukabber).

Départ vers Beit Lahem. Nous allons visiter le centre historique de Bethléem et l'église de la Nativité, une des plus anciennes églises encore opérationnelles dans le monde, construite au-dessus de la grotte que la tradition désigne comme le lieu de naissance du Prophète Issa. Il y a une histoire que Salah El Din a prié ici en l'honneur du prophète Issa.

Nous allons visiter Hébron «Khalil Alrahman», construite par les Cananéens autour de 4000 av.
Nous serons amenés à la vieille ville, visiter le Tombeau des Patriarches qui renferme les tombeaux d'Abraham, d'Isaac, de Jacob et de leurs épouses, nous pouvons prier dans la mosquée Al Khalil.

Passage devant la mosquée Nabi Allah Al Kidr, des colonies israéliennes, mur de la
séparation. Arrêt en boutiques palestiniennes.

Retour à Al Quds.
Prière de Maghreb à Al Aqsa
Temps libre
Prière Ichaa à Al Aqsa
Retour à l'hôtel.

Iftar et nuit à Al Quds
Jours 4-10 : Al Quds - temps libre
Temps libre à Al Quds pour y passer le mois sacrée de Ramadan.

Possibilité de rajouter les visites guidées (en fonction de nombre de personnes qui sont intéressées).

Séjour à Al Quds.
Jour 11 : Al Quds - Ramallah - Qalqilia - Naplouse - Al Quds
Avant le lever de soleil, départ vers la mosquée Al Aqsa pour prière de fejr.
Retour à l'hôtel pour le petit déjeuner.

Après le petit-déjeuner, départ pour la ville de Ramallah.

Ramallah est la capitale faisant fonction de l'Autorité palestinienne. Visite le centre-ville et Al Moquataa.

Ensuite, la direction de la ville de Naplouse : visite de la vieille ville et la Casbah visite d’une savonnerie traditionnelle au centre de la ville. À Naplouse l’occasion de déguster la délicieuse pâtisserie orientale, le fameux Konafa.

Au retour, si le temps le permet passage par la ville de Qualqilia connue par être une prison au ciel ouvert vu le mur qui la enferme de tous les côtés.

Retour à Al Quds.
Prière de Maghreb à Al Aqsa
Temps libre
Prière Ichaa à Al Aqsa
Retour à l'hôtel.

Iftar et nuit à Al Quds
Jour 12 : Al Quds - Jaffa - Tel Aviv - Vol retour
Petit déjeuner, départ pour Tel Aviv.

Une visite de Jaffa, un des ports les plus anciens du monde sur la côte orientale de la mer Méditerranée. C'est une ville arabe avant l'exode de sa population en 1948, a fusionné en 1950 avec la ville juive de Tel Aviv.

Vol retour.

Le tourisme en Palestine est une activité qui existe depuis des siècles ! C’est un voyage qui requière cependant une certaine implication de la part des voyageurs qui sont invités à surmonter les petits inconforts et désagréments sécuritaires liés à la situation politique régionale. Nous vous invitons à prendre conscience que vous allez visiter non pas seulement des vestiges et des lieux religieux de première importance, mais aussi un peuple isolé dans la prison que forment les Territoires occupés les empêchant de tout contact avec des étrangers et par la même occasion plombant toute retombée économique car, pour les Palestiniens, la venue des étrangers est vitale. D’un point de vue pratique, les étrangers peuvent depuis 2009 circuler plus facilement en Cisjordanie et passer de l’autre côté du mur. En 2010, ils ont ainsi été 1,5 millions de visiteurs dans les Territoires Palestiniens. « Le tourisme augmente de 10% chaque année mais il se concentre essentiellement à Bethléem ». Les turques, malaisiens, indonésiens forment la majorité des touristes musulmans. D’une manière générale, la situation sécuritaire en Cisjordanie s’est améliorée ces dernières années. Ceci est particulièrement vrai dans des grandes villes comme Ramallah, Bethléem et Jéricho. Toutefois, le contexte politique reste fragile et des tensions et des incidents ne sont pas à exclure. Il est à relever que les touristes ne sont pas la cible des parties au conflit. Choisir la Palestine comme destination de voyage, c’est poser un acte de solidarité. En permettant à son secteur touristique de fonctionner, de se développer, c’est apporter une bulle d’oxygène à l’économie locale, permettre à l’artisanat d’être valorisé, créer de l’emploi mais surtout briser l’isolement dans lequel la population palestinienne est enfermée. Se rendre en Palestine, c’est porter aussi la responsabilité de témoigner à son retour de l’expérience vécue. Avant de partir, nous vous conseillons de consulter le site du ministère des affaires étrangères françaises. Rubrique : conseils aux voyageurs.

Le « Mont des Oliviers » (808 m) qui s’élève à l’est de Jérusalem sépare la Ville Sainte du désert de Juda, lequel commence sa descente en direction de la Mer Morte.
La vallée du torrent Cédron, encerclant Jérusalem à l’est, sépare le Mont de la ville et du Mont Sion situé à proximité, plus au sud, le point de départ du cheminement de Jésus qui, après le dernier Repas, traversa la Vallée avant de rejoindre le Gethsémani.
En dirigeant le regard vers le nord, au-delà du Mont des Oliviers, se dresse le Mont Scopus (820 m), là où se trouve aujourd’hui l’Université Juive. Le sommet du Mont des Oliviers offre un magnifique panorama sur toute la Ville Sainte.
La mosquée al-Aqsa est la plus grande mosquée de Jérusalem. Elle a été construite au VIIe siècle et fait partie, avec le Dôme du Rocher, d'un ensemble de bâtiments religieux construit sur l'esplanade des Mosquées (Haram al-Sharif) qui est le troisième lieu saint de l'islam.

La mosquée peut accueillir 5.000 fidèles et le site dans sa totalité plusieurs centaines de milliers de personnes.

La mosquée a commencé à être bâtie en 637 par le deuxième calife Omar ibn al-Khattâb, à l'emplacement sacré d'où le prophète Mohammed (sws) s'était élevé au ciel lors du voyage nocturne.
À l’instar d’Acre et de Jérusalem, à côté de la population juive, la ville de Haifa abrite une importante communauté arabe palestinienne, approximativement 25 000 personnes, de confessions diverses. Elle abrite aussi le Centre mondial baha'i (comprenant le mausolée du Báb, les jardins en terrasses et des bâtiments administratifs sur le flanc nord du mont Carmel), qui est un site administratif et de pèlerinage important pour les adeptes du bahaïsme, ainsi qu’une attraction touristique visitée.
La ville de Akko, aussi connue dans le monde chrétien sous le nom de Saint-Jean-d’Acre, est située à 152 km de Jérusalem. Akko etait la capitale du Royaume de Jérusalem et le principal port de Terre sainte au XIIIe siècle. Durant les croisades, la vieille ville d'Acre était divisée en quartiers contrôlés par des marchands venus de tout le pourtour méditerranéen, notamment vénitiens, pisans, génois, français et germaniques.
L'église de la Nativité est l'une des plus vieilles églises du monde, bâtie selon la tradition, sur le lieu présumé de la naissance du Jésus de Nazareth. Elle a été érigée au IVe siècle par l'empereur romain Constantin Ier le Grand et restaurée sous Justinien au VIe siècle.
Visitez les marchés couverts et souks d'Al Quds où les vendeurs de souvenirs sont situés à quelques pas de la basilique du Saint-Sépulcre.
Bien que Jéricho ne soit pas touristique, cette cité palestinienne est la plus vieille ville du monde ! À quelques kilomètres de la Mer Morte, Jericho est à 258 m sous le niveau de la mer.
A visiter : le "Tombeau des Patriarches" dans la ville d’Hébron qui est une ville sainte pour les juifs, les chrétiens et les musulmans.
Le lieu est connu par les Musulmans comme la Mosquée d’Ibrahim.
Après la conquête musulmane de la ville de Hébron par Omar, le grand monument qui avait été construit à l’époque d’Hérode le Grand, fut reconstruit en mosquée. Pendant les croisades, les Chrétiens l’ont temporairement transformé en église.
La mosquée al-Aqsa est une mosquée construite au VIIe siècle à Al Quds. Elle fait partie, avec le Dôme du Rocher, d'un ensemble de bâtiments religieux construit sur l'esplanade des Mosquées (Haram al-Sharif) qui est le troisième lieu saint de l'islam, après La Mecque et Médine. Il s'agit de la plus grande mosquée de Jérusalem, où 5 000 fidèles peuvent prier, le site dans sa totalité peut accueillir plusieurs centaines de milliers de personnes.

Selon la tradition musulmane, la mosquée a été bâtie en 637 par le deuxième calife Omar ibn al-Khattâb à l'emplacement sacré d'où le prophète Mahomet (sws) s'était élevé au ciel lors du voyage nocturne "Israa Al Miraj".
Le Mur occidental, mur des Lamentations (arabe : il-Mabka) et, depuis les années 1920, El-Bourak, est un mur de soutènement de l'esplanade du Temple de Jérusalem situé dans le quartier juif de la vieille ville de Jérusalem datant du Ier siècle av. J.-C., lors de la construction du Temple d'Hérode à la fin de l'époque du Second Temple. Il a été intégré au VIIe siècle aux murs d'enceinte de l'Esplanade des mosquées, ou Mont du Temple, lors de la construction du Dôme du Rocher et de la mosquée al-Aqsa.
Jaffa est la partie sud, ancienne de la ville de Tel Aviv. C'est un des ports les plus anciens du monde sur la côte orientale de la mer Méditerranée.

Le port de Jaffa, très sollicité dans l'antiquité et au Moyen Âge, était, comme les deux autres ports de la Palestine ancienne — Acre et Césarée — une des étapes importantes de routes de l'Orient des Européens. Au Moyen Âge, Jaffa était une des Échelles du Levant, bien que d'une importance secondaire en comparaison d'Acre. Une partie du port et quelques mosaïques antiques ont survécu jusqu'à aujourd'hui.

Jaffa, ville arabe avant l'exode de sa population en 1948, a fusionné en 1950 avec la ville juive de Tel Aviv.
Ramallah est la capitale administrative de Palestine, le siège du gouvernement de l’Autorité palestinienne, mais aussi de nombreuses ONG. Elle a obtenu son autonomie en 1995 suite aux accords d’Oslo. Située en zone A, elle est régie exclusivement par les Palestiniens, d’où les check-points israéliens qui en contrôlent l’accès. Ramallah est ville moderne et embouteillée, aux longues avenues et aux façades d’immeubles parfois très hautes… puisqu’on ne peut quasi pas construire à l’horizontale, au risque de déborder sur une zone israélienne. Ville marquée par Yasser Arafat qui, depuis 2004, repose, juste devant, dans un mausolée en pierre et verre d'une grande sobriété. Mais Ramallah, ça n’est pas (que) la Palestine d’hier, c’est surtout celle de demain.

RÉSERVERRECEVEZ UN DEVIS GRATUIT







Copyright © 2008 - 2019